Tête en l’air ? Équipe-toi d’une étiqueteuse

Si vous êtes du genre pas très ordonné, qui laisse facilement de la pagaille derrière lui, il vous faut en urgence une étiqueteuse histoire de vous simplifier la vie.

Une étiqueteuse oui, mais laquelle

Choisir une bonne étiqueteuse n’est pas une affaire aisée. Aussi, avant de se lancer dans l’achat de cet appareil, il convient d’en maitriser les différentes fonctionnalités. Il existe deux types d’étiqueteuses : la manuelle et la numérique.

Idéale pour l’étiquetage des prix ou le contrôle des stocks, des tâches visiblement très basiques, l’étiqueteuse manuelle est très prisée des magasiniers et des entreprises. À l’usage domestique aussi, elle convient très bien d’autant qu’elle est plutôt facile à utiliser et qu’elle permet d’avoir un gain de temps conséquent. Elle fonctionne sur base de recharge de ruban et de saisie manuelle grâce à une roue des lettres et une poignée. Le symbole « ciseaux » de certaines machines permet de couper le ruban à la fin de la saisie. Vous n’avez ensuite qu’à coller votre étiquette à l’objet correspondant.
Plus simple encore à utiliser, l’étiqueteuse numérique est une version améliorée. À la place de la roue de lettre et de la poignée de l’autre, c’est plutôt un clavier qui permet de saisir le mot de son choix. Il est aussi possible de choisir la police ou la taille des mots et même de les souligner. Après la saisie, il vous suffit juste d’insérer le ruban et de valider pour avoir votre texte. En plus de la rapidité d’impression, certains modèles sont connectables par wifi à une imprimante et sont même dotés de symboles préenregistrés pour vous faciliter encore plus la tâche.

Et ça colle tout !

Impossible de vous arrêter quand vous savez comment ça fonctionne. Il n’y a aucune limite à la capacité d’adhésion de ces machines. Peu importe le support, votre étiquette tiendra et pendant longtemps. Les classeurs, les dossiers, les vêtements, les bocaux, les CD, les clés USB, les livres, les voitures, tout y passe. Les étiquettes résistent aux rayons UV, à la lumière, aux produits chimiques, à l’abrasion et aux températures extrêmes. À vos claviers !

 

Lire notre dernier article