viagra original günstig 
viagra indio 
popular pills online compra viagra italy 
viagra verkoop 
levitra generico soft 
sildenafil indien 
cialis generico farmacia roma 
viagra online 
prezzo viagra farmacia 
cialis apothekenpreis 
    acheté levitra kamagra aus indien comprar viagra on line contra reembolso tadanafil prova acquista online super kamagra generika canadian pharmacy viagra pills free cialis precio españa viagra schweiz rezept kamagra barato cialis 20mg

baby sitter blues

Tout à l’heure, en allant chercher les chérubins à l’école, je me suis souvenue que ça faisait un petit bout de temps que je vous avais pas raconté les dernières des deux sus-nommés.

Fidèle à son habitude, l’un de deux me détaille à peu près des pieds à la tête dés que j’entre dans son champ de vision (après m’avoir sauté au cou, en me tendant les dix-neuf dessins de la journée, le cahier des mots pour dire aux parents qu’ils iront au cinéma dans trois jours (ils passent leurs journées au cinéma, j’ai l’impression)(moi j’étais allée voir Microcosmos, ça m’avait traumatisée tellement j’avais détesté ce moment), et les trois pulls oubliés de la veille, en m’ayant demandé de tout porter, sachant que j’ai mon sac, mes écouteurs, et en général, pas envie de tout porter)(bon, ça va, j’arrive à m’en sortir quand même)(j’ai des tours de passe-passe très ingénieux)

Bref, une fois entièrement détaillée, le seul commentaire que j’ai finalement inspiré à l’ange tombé du ciel était que tes chaussures ont la même couleur que le caca dans lequel tu as failli marcher.

(Faux, j’ai marché complètement loin de l’étron)(bon, d’accord)(Et faux aussi, mes boots sont d’un camel tout ce qu’il y a de plus feu, et, pardon, mais je n’ai jamais vu de merde de cette couleur là)(Mais j’ai renoncé à lui expliquer ça, parce qu’il y avait des mamans derrière moi, et que je sais jamais trop comment réagir face à elles)(non parce que franchement, là, cette baby-sitter, elle fait vraiment rien comme il faut, déjà, elle leur refuse tous les bonbons, et en plus, elle vient les chercher en écoutant de la musique, même pas avec un sachet de pains au chocolat à la main)
(J’ai jamais entendu ça, hein, mais je suppose que c’est un peu ce que certaines pensent)(mais je sais pas)(j’ai pas trop confiance en moi, du coup je vois le mal partout)(et comme, en plus, je leur donne pas des bonbons à chaque fois, et que je refuse de m’arrêter à la boulangerie pour leur acheter des chaussons aux pommes, ben je la ramène pas trop)

Et du coup, en rentrant, je me suis mise en chaussettes, pour pas non plus aggraver la situation.
C’est con, une des deux était trouée.

(Photo qui n’a strictement rien à voir avec le reste, mais je l’aime d’amour, elle a été prise sur une table, à l’école des Beaux Arts de Saint Etienne, et depuis, je rêve de pouvoir étaler ma peinture comme bon me semble, sur ma table basse, Ikéa, 9,90 euros, moche, commune, et pas belle)



Il y a (déjà) 11 commentaires


  1. @ MissBrownie : c’est ça. Heureusement, j’ai vite oublié l’idée d’aller faire mes courses avant d’aller les récupérer!
    @ Marie : ah ben voilà, je sais pas, il doit y avoir un truc avec la gravité.
    @ Lili : euh…. non.
    @ Shalima : rien, il a préféré aller jouer avec des kappas… (j’adore ce truc)
    @ Lilith : j’aime ton commentaire.

    Répondre ?


  2. @ Camillou : tiens, je les ai pas encore emmenés au parc, j’ai carrément la trouille d’en perdre un sur le toboggan!
    @ Virginie B : merciiiii! bienvenue, tu reviens quand tu veux (mais tu apportes des petits beurre, hein!)
    @ Marie : tu parles, il est parti jouer avec des crayons de couleurs!

    Répondre ?

Laissez un commentaire
{c'est pas obligé mais ça fait plaisir}